65488-10150596755408790-616187098-n-1.jpg

ACTUALITE

Nouveau roman à paraître
en janvier 2023
 
De septembre à décembre 2022, Patrice Pluyette est en résidence d'écriture à Golfe du Morbihan - Vannes agglomération
 
--------------------------------------------------------------------------------------------
 
En 2020, Patrice Pluyette a été pensionnaire à la Villa Marguerite Yourcenar et à la Maison Julien Gracq
 
En 2019, l'auteur bénéficie d'une résidence d'écriture à la Maison de Pure Fiction dans le Lot, dirigée par Isabelle Desesquelles
 
-------------------------------------------------------------------------------------------
 
Portrait et vidéo réalisés par KuB (2019)
 
Portrait d'auteur dans la revue Page de Bretagne, janvier 2019
 
---------------------------------------------------------------------------------------------
 
"La vallée des Dix Mille Fumées"
Editions du Seuil, Fiction&Cie
2018
 
F08ea0b1 6083 40dd acd8 a3bad775411c
 
 
Présentation de l'éditeur
 
 
Monsieur Henri est déjà vieux mais il redécouvre le monde comme si c'était la première fois, en s'étonnant de tout. Dans sa maison d'abord, puis dans son jardin, et aux alentours. Il manifestera bientôt des désirs d'expéditions lointaines.
Dans ce roman des merveilles, Patrice Pluyette déploie une fantaisie à proprement parler extraordinaire. Il réussit à enchanter le réel et nous invite à retrouver l'origine de nos sensations, de nos sentiments, de nos rêves aussi. 
 
 
Revue de Presse
 
 
" Le projet de Pluyette fascine le lecteur"
Le Monde, Claro
 
"S'attaquer l'air de rien aux évidence mais pour en extraire un fabuleux ( et drolatique ) voyage aux confins de la vie (...), voilà qui exigerait une audacieuse subtilité d'écriture. Pluyette n'en manque pas."
Le Monde, Claro 
 
"Parti d'une allumette d'homme, Pluyette réinvente discrètement l'éblouissement."
Le Monde, Claro 
 
"De son année de résidence au Muséum national d'Histoire naturelle de Paris, Pluyette a tiré le meilleur parti qui soit, un poétique parti pris des choses, pourrait-on dire.
Il y a du Ponge, en effet, dans sa volonté d'inventorier avec fantaisie et bonheur un monde toujours déconcertant.(...)
L'émerveillement n'est-il pas la cerise sur le gâteau de l'intelligence ? "
Le Figaro Magazine, Elisabeth Barillé
 
"Une nouvelle fois, l'auteur hisse l'imagination, hausse le style et entraîne le lecteur dans une aventure riche de malice, d'esprit et de lucidité.
Un enchantement."
Notre Temps
 
"Quel bonheur alors que ce livre !"
Télérama, Michel Abescat
 
"Drôle, émouvant, sensuel aussi."
Le Nouveau Magazine Littéraire, Hervé Aubron
 
"Sans souci du qu'en dira-t-on, Patrice Pluyette essaie quelque chose du genre de la littérature naïve, comme s'il transposait Ponge dans le registre du conte rocambolesque."
Le Nouveau Magazine Littéraire, Hervé Aubron
 
"Un ravissement."
Transfuge, Vincent Roy
 
"Pluyette s'en donne à coeur joie - c'est parfaitement communicatif. (...) Il veut, à toute force, nous donner sa définition du romancier : un enchanteur !"
Transfuge, Vincent Roy
 
"Où sous la parodie loufoque des grands récits naturalistes, Patrice Pluyette cache un savoureux petit traité de "l'usage du monde".
Le Matricule des Anges, Yann Fastier
 
"La vallée des Dix Mille Fumées confirme, s'il en était besoin après sa géniale Traversée du Mozambique par temps calme, que le Pluyette est à ranger définitivement sous l'étiquette de cet étonnant taxon de la littérature française qui voit de côtoyer Vialatte, Chevillard et quelques autres oiseaux rares de cet acabit, dont il partage le chatoyant plumage, l'éblouissant ramage et l'agilité en vol."
Le Matricule des Anges, Yann Fastier
 
"Quelle belle idée à la source de ce roman, aussi doux à savourer qu'un nouveau chant du monde !"
La Vie, Yves Viollier
 
"Ce roman est le récit ébloui d'une exploration sensuelle du monde."
La Vie, Yves Viollier
 
"Son récit singulier et délicieux emporte sur des chemins de belle enfance et nous réapprend à aimer."
La Vie, Yves Viollier
 
"L'émerveillement est à portée de mains."
Page des Libraires, Emmanuelle George
 
"Le style est enlevé. Le ton faussement léger et l'écriture réellement chiadée. Cela fait penser, par certains passages, à Jean Echenoz."
Ouest-France, Loïc Tissot
 
"Patrice Pluyette est un grand auteur qui sait transfigurer le quotidien et faire des moindres rêves des épopées incertaines. Chaque mot est commeun foulard de magicien faisant naître une chose que l'on n'attendait pas. Ce roman est une sorte de kinétoscope de Méliès transformant l'ordinaire en extraordinaire. N'est-ce point le propre de la littérature ?"
Lyon People, Jacques Bruyas
 
"Qu'on qualifie ce roman de Flaubertien ou qu'on le lise en se rafraîchissant de toute sa quintessence poétique, on en sortira rajeuni. Ce livre est une source de jouvence."
La Cause Littéraire
 
"Quel titre ! Quel livre ! Je suis ébahie, éblouie par son originalité et par la maîtrise avec laquelle vous faites votre chemin pas à pas sans jamais lasser vos lecteurs, par votre humanité, votre science aussi des fleurs, des arbres, des bêtes... (...) Et quel jongleur de mots vous êtes !"
Catherine Hermary-Vieille, lettre à l'auteur
 
---------------------------------------------------------------------------------------------
 
Patrice Pluyette a été en résidence d'écrivain au Muséum national d'Histoire naturelle durant l'année 2017
 
Img 1495
 
Bilan d'une résidence, entretien + carnets de route 
 
---------------------------------------------------------------------------------------------
 
 
"La fourmi assassine"
Editions du Seuil, Fiction&Cie
 
2015
 
Sélectionné pour le Grand Prix RTL-Lire, le Prix Alexandre Vialatte et le Prix Folire
 
Fourmi assassine 1
 
 
Présentation de l'éditeur
 
 
Odile Chassevent vient de disparaître. Son compagnon Francis Lecamier ferait un bon coupable mais c'est oublier un peu vite Legousse, éleveur de porcs sans activité qui vit avec sa vieille mère dans une ferme isolée.
Lorsque l'inspecteur Rivière débarque, les indices font défaut. Des premiers aveux obtenus conduisent à une fausse piste: le mystère reste entier. Une hypothèse pourrait bien le résoudre, ce n'est pourtant qu'une hypothèse.
 
 
Revue de Presse
 
" La fourmi assassine nous plonge dans la tête d'un monstre rural, dans une des proses les plus originales de cette rentrée."
Transfuge
 
"Une prose décharnée, au rythme impeccable et qui oscille du burlesque au sordide à la manière évidente d'un Echenoz."
Transfuge
 
"Ce voyage dans l'esprit d'un narrateur détraqué est une performance littéraire."
Le Figaro
 
"Patrice Pluyette joue malicieusement avec les règles du roman noir et c'est exquis."
Lire
 
"Une enquête à l'humour grinçant qui parle de nos désirs enfouis et rend hommage au pouvoir de la fiction."
Le Monde
 
"Dans La fourmi assassine, son septième roman,au ton et au fond toujours aussi décalées, Patrice Pluyette prend l'autoroute du polar en sens inverse."
Le Point
 
"On retrouve avec bonheur l'humour si particulier et l'exubérance narrative de Patrice Pluyette dans cette enquête peu conventionnelle."
Coup de coeur - Leslibraires.fr
 
"Une belle langue et un brin de folie."
Ouest-France
 
"L'enquête policière est là, dans le déchiffrement du texte, et c'est un pur bonheur. Patrice Pluyette, l'auteur de La Traversée du Mozambique par temps calme, déploie tout son talent, sa capacité d'invention, son humour grinçant et sa poésie mélancolique. L'aventure, singulier hommage à la fiction, vaut très largement le détour."
Télérama
 
La fourmi assassine a été coup de coeur de l'émission le Before du Grand Journal sur Canal +
 
Vidéo réalisée par la Librairie Mollat de Bordeaux 
 
 
 
--------------------------------------------------------------------------------------
 
 A Maurice Nadeau, mon précédent éditeur, le jour de sa disparition
 
Avec Maurice Nadeau, nous passions de longs moments à ne rien dire. Je venais le voir à son bureau en face du centre Pompidou, il ouvrait ses manuscrits, lisait, relevait les yeux vers moi et s'étonnait que je n'aie rien à lui dire. J'avais vingt-six ans, il était mon éditeur. J'ai continué ensuite à l'appeler régulièrement et à essayer de le voir. Mais même au téléphone, on ne se disait rien. Justement parce que je n'avais rien à lui dire quand je le voyais, je pense qu'il n'a jamais réalisé à quel point il était important pour moi.
 
Le 18 Juin 2013
 
chu4bf410-nadeau1.jpg
 
-----------------------------------------------------------------------------------------------
 
 
" Un été sur le Magnifique "
 Editions du Seuil, Fiction&Cie
 
2011
 
9782020996761_1_75.jpg
 
 
 Pour visionner la vidéo de présentation par l'auteur, cliquez ici
 
 
Présentation de l'éditeur
 
 
Hercule, un jeune fermier qui travaille sagement la terre, fait la connaissance d'Angélique, la fille du châtelain voisin, qui a beaucoup voyagé. Elle initie le garçon aux plaisirs de l'amour et de la chair. C'est l'été. La chaleur accompagne leur idylle, bientôt troublée par l'arrivée de Patricia, une bombe sexuelle débarquée de Californie, qui entend les convertir à des activités plus actuelles : pornographie, échangisme, orgies sans limites.

Le récit est entrecoupé de bonds dans le futur où l'on voit Hercule et Angélique aux prises avec la réalité du couple aujourd hui, hors de l'Éden de la jeunesse. Nous les suivrons notamment dans une croisière méditerranéenne sur un paquebot de luxe, monde flottant conçu pour divertir des milliers de passagers grâce à ses multiples activités. Mais cette parenthèse maritime tourne mal. Il est temps pour nos héros de revenir aux plaisirs essentiels : la libération des sens par le sexe.

Dans un finale délirant, de nouveaux personnages débarquent pour participer à une partouze. Les obstacles se succèdent. La jouissance n'est pas si facile à atteindre.

Se jouant des codes et des lieux communs de la littérature, l'auteur crée une comédie de moeurs tour à tour riante, incisive, nostalgique et grave. Il s'en dégage une étonnante réflexion sur la société actuelle : création de besoins, emprise du matériel, nouvelles activités pour nouvelles formes de détente, course à l' enrichissement et la connaissance de soi, individualisme exacerbé. Qu'est-ce qu'être heureux au vingt et unième siècle ?
 
 
Revue de Presse
 

 " Après La Traversée du Mozambique par temps calme, Patrice Pluyette confirme qu’il est un de nos meilleurs stylistes doublé d’un doux-dingue surdoué (...) Pluyette parvient à créer un ton unique faisant de chaque phrase un évènement " 

Technikart

" Un été sur le Magnifique est un régal."
Livres Hebdo, Alexandre Fillon
 

"Ecrire un roman, selon Patrice Pluyette, c’est questionner la littérature, interroger le genre romanesque. Pour être plus précis, il joue une nouvelle fois avec les codes du roman d’aventures. La parodie affleure, comme par magie. Justement, tout se passe comme si, pour l’auteur de La Traversée du Mozambique par temps calme (Seuil, 2008), la fiction était une magie qui se serait fait la malle. Son tour de passe-passe brillant consiste à la rattraper."

Le Monde

 Coup de coeur du Magazine Elle
 " Patrice Pluyette nous emballe ! ", «  D’une imagination désopilante, cette allégorie sur l’amour commence bien et dégénère sec. De Lady Chatterley à Houellebecq en somme."
" D’une imagination désopilante, chaque phrase de Pluyette arrache un petit cri de plaisir."
" L’équation : Michel Houellebecq+ Boucher = Un été sur le Magnifique de Patrice Pluyette"
 
Critique sur actualitté.com par Nicolas Gary 
 
Critique sur Rue89.com par Hubert Artus
 
"Le baroque irrésistible de Pluyette : De simples mots peuvent-ils changer une vie ? La poésie, précise ou rude à suivre, a un impact vivant: plus que des mots, ne trouve-t-elle sa grâce dans le merveilleux et la parodie? Patrice Pluyette s’y adonne à cœur joie. Poète désormais romancier, il livre Un été sur le Magnifique sans perdre un iota de sa logique histrionique." 
 
Le Devoir ( Québec)
 
" Le jeu des références érudites et triviales fait tout le charme de ce grand délire littéraire"
 Ouest-France
 
Coup de coeur FNAC :  "  Sous des airs de roman pastoral délicieusement décalé, faussement surrané se cache un roman aussi libre que libertin qui distille, avec une fantaisie et une inventivité toujours plus imprévisibles, une douce pornographie autour de ce"couple moderne". Drôle, brillant, terriblement excitant, dans tous les sens du terme. "
 
"Délicieux et littéralement jouissogène"
Lydie Salvayre
 
 
-----------------------------------------------------------------------------------------------
 
  
 
-----------------------------------------------------------------------------------------------

  "La traversée du Mozambique par temps calme" 

Editions du Seuil, Fiction&Cie

2008, Points Seuil 2009

  Prix Amerigo Vespucci et Prix Pierre Mac Orlan.
En sélection des Prix Goncourt,  Prix Goncourt des Lycéens, Prix Médicis,
Prix du Style et Prix Jean Giono
 
 
 
 
Pour visionner la vidéo de présentation par l'auteur, cliquez ici
 
 
Le mot de l'éditeur

 
Belalcazar, un archéologue à la retraite obsédé par l’or, embarque pour la jungle du Pérou en compagnie de quatre aventuriers : ils vont chercher le trésor d’une ville secrète nommée Païtiti. D’après la légende, elle dissimulerait l’or de toutes les cités incas réunies.
Cap sur l’Amérique latine, où les attendra Sophie, chargée de les guider dans la jungle péruvienne. Seulement, rien ne se passe comme prévu, tout se détraque. Des nuées de méduses les ralentissent ; une terrible canicule précède l’énorme tempête qui menace de les faire couler à pic. Un matin, ils se retrouvent au milieu de la banquise et de ses froids polaires. Après une longue étape, ils repartent, empruntent un improbable raccourci par le centre de la terre et débouchent au beau milieu de la forêt tropicale. Les péripéties et les dangers s’enchaînent, la technologie la plus avancée surgit dans des paysages primitifs, on flotte dans le temps et se laisse emporter par la fantaisie débridée de l’auteur qui se joue des codes du roman d’aventure pour atteindre finalement au conte philosophique. Est-on riche quand l’or coule à flot et que tout le monde peut en obtenir autant qu’il veut ? Que faire, quand on est parvenu à Païtiti ?
Un roman à rebondissements, où le lecteur va de surprise en surprise, et qui, au sens fort du terme, laisse rêveur.
 
 
 
Revue de presse
 
 
"Un roman d’aventure à l’humour ravageur. Une invitation au voyage qu’il ne faut surtout pas manquer : ce livre est sans doute le plus divertissant de cette rentrée littéraire." 
  Télérama
 
"Patrice Pluyette nous embarque dans une épopée parodique à la recherche d’un eldorado moderne. C’est l’une des bonnes surprises de cette rentrée littéraire." 
Le Figaro
 
 "Embarquement pour un voyage au Pérou complètement déjanté. Ce fringant trentenaire déboule avec le roman le plus singulier et le plus drôle de la rentrée."
Lire
                                                                                                                          
 "L’écrivain part à la recherche de son propre trésor: les codes d’un roman d’aventures modernes - en s’inscrivant, peut-être, dans le prolongement d’un Jean Echenoz." 
 Les Inrockuptibles
 
"Ici, l'aventure consiste à revisiter le genre en jonglant avec des trouvailles jubilatoires."
L'Express
 
"Un livre ensorcelant."
Le Nouvel Observateur
 
 
-------------------------------------------------------------------------------------------
 

ÉDITIONS DU SEUIL - 57 rue Gaston Tessier - 75019 Paris - 01 70 96 89 90

--

Contact auteur

Email - patricepluyette@gmail.com

Facebook - Patrice Pluyette | Facebook

Instagram - @patrice_pluyette • Photos et vidéos Instagram

Linkedin - Patrice Pluyette - Écrivain - Éditions du Seuil, coll. Fiction & Cie | LinkedIn

----------------

Contacts Editions du Seuil

 gghislain@seuil.com (presse nationale)

sophiechoisnel@seuil.com (presse régionale et Salons du livre)

juliette.ple@seuil.com (contact librairies)

 droitsetrangers@seuil.com (droits étrangers)

contact.droitsaudiovisuels@seuil.com (droits audiovisuels et théâtre)

droitsreproduction@seuil.com (droits de reproduction - texte en français sur tous supports)

                                                                                                                                   

Vous êtes le 43 235ème visiteur